Comment autonomiser son enfant ? Les 6 secrets.

Comment autonomiser son enfant ? Les 6 secrets.

- Catégories : Default
Comment autonomiser son enfant-Les 6 secrets

Manger, ranger, s’habiller, jouer, .... Voici quelques actions quotidiennes que nous aimerions que nos enfants réalisent en autonomie le plus tôt possible. En tant que parents, nous avons le pouvoir d’aider nos enfants à gagner en autonomie.

Comment autonomiser son enfant ? Voici les 6 secrets de la réussite. Parce que rendre son enfant autonome c'est bien pour eux, mais cela est bien pour nous aussi en tant que parents.

Qu’est ce que l’autonomie ?

L’autonomie est l’action de faire par soi-même, sans l’aide d’autrui. Selon sa structure latine, “auto” signifie soi-même et “nomos” veut dire loi. Devenir autonome, c’est acquérir peu à peu une forme de contrôle sur soi-même et sur sa vie.

C’est pourquoi il est important d’être présent auprès de nos enfants durant cette évolution, de pouvoir les aider au maximum.

En agissant à la place de l’enfant, on empêche les connexions neuronales de se faire. On peut faire avec lui mais pas à sa place. Il est important de se souvenir que chaque enfant avance à son rythme.

La comparaison avec les frères et sœurs, ou avec le copain de classe n’est pas bienveillante. Ce comportement amène à des frustrations pour le parent et pour l’enfant.

Autonomiser son enfant : les 6 secrets.

1/ Secret n°1 : lui donner confiance en lui

Peu importe le domaine dans lequel vous aimeriez que votre enfant s’autonomise. La confiance en lui est la plus grande clé pour qu’il y arrive.

Parce qu’avoir confiance en soi, c’est se sentir capable d’accomplir des choses. C’est une qualité présente chez tous les enfants qui ne demande qu’à s'accroître et à être soutenue.

Je vous propose quelques pistes pour booster la confiance de votre enfant quelque soit son âge :

  • le câliner,
  • lui parler,
  • lui expliquer le pourquoi des situations,
  • le préparer aux changements,
  • être à son écoute,
  • reconnaître nos erreurs,
  • s’intéresser à ce qu’il fait,
  • saluer ses propres prises d’initiatives,
  • ne pas le surprotéger,
  • l’encourager,
  • favoriser le jeu libre ....
  • Et bien plus encore.
autonomiser son enfant

2/ Secret n°2 : respecter les goûts de chacun.

Débarrasser la table ou la nettoyer n’est pas la meilleure activité à réaliser en autonomie. C’est pourquoi, il est plus judicieux de commencer par une action dans le domaine qu’il affectionne plus particulièrement. Appuyez-vous sur son centre d’intérêt du moment et trouver des astuces ludiques.

Par exemple : à 3 ans votre enfant sait s’habiller seul mais ne sait pas boutonner un vêtement. Plusieurs méthodes s'offrent à vous :

  • jouer à la poupée avec lui en habillant, déshabillant celle-ci, 
  • se déguiser, 
  • utiliser les cadres d’habillage Montessori. 

Autre exemple : votre enfant aime la musique ? Faites-le ranger sa chambre en écoutant ses chansons préférées. Ou encore si votre loulou(te) s'intéresse à la cuisine, profitez-en pour le/la faire participer aux repas. Ou bien, faites-lui choisir une recette qu’il/elle aime cuisiner en tant que chef cuisinier ou en tant que commis en fonction de son âge.

autonomiser son enfant

3/ Secret n°3 : suivre son rythme.

Pour que votre enfant gagne en autonomie, il est primordial de respecter son rythme. Lui proposer des choses réalisables est la clé de la réussite. Je vous explique.

Si vous proposez une activité trop compliquée à réaliser, votre enfant n’y arrivera pas et risquera de se décourager. Le message que son cerveau lui envoie est “malgré tes efforts, tu n’as pas réussi” : découragement assuré !

Pour éviter cela, plusieurs solutions existent : 

  • lui expliquer notre propre expérience : “ A ton âge, je n’arrivais pas non plus à lacer mes chaussures, mais à force de persévérance, j’ai réussi !”, 
  • faciliter visuellement l’action voulue en collant une image des habits sur les tiroirs de sa chambre pour situer où ranger les pantalons, les tee-shirts...par exemple. 
  • votre enfant a du mal à mettre ses chaussures dans le bon sens ? Vous pouvez découper un smiley en 2 dans le sens de la hauteur et coller chaque côté dans la bonne chaussure. Une fois les baskets posées côte à côte, votre enfant ne se trompera plus pour mettre la chaussure au bon pied puisque le smiley lui sourira. 

Soyez à l'écoute de votre enfant, il est le meilleur guide dans cette réussite.

4/ Secret n°4 : être patient.

Ce message s’adresse directement à vous parents ! Lorsque l’on souhaite que nos enfants s’autonomisent, il faut faire preuve de patience.

Pourquoi ?
Parce que chaque action est nettement plus longue à réaliser que lorsque c’est nous adulte qui la faisons. Pas facile me direz-vous !!!! C’est pourquoi je vous conseille de débuter l’autonomisation lorsque vous avez le temps, c'est-à -dire un week-end ou durant les vacances.

Il est possible de mettre en place l’autonomisation en semaine mais cela vous amène à vous lever plus tôt ou alors à être plus tolérant le soir après une journée de travail....

Chacun ses choix, personnellement je vote pour débuter les bonnes habitudes durant les vacances pour les continuer naturellement en semaine.

5/ Secret n°5 : les encourager et les valoriser.

Parce que l’apprentissage se passe mieux dans un climat de calme et de plaisir, il est indispensable de les encourager positivement. Chaque action doit être mise en avant, félicitée, complimentée, applaudie.

Pour cela il est possible de mettre en place un tableau des tâches à réaliser sur la journée, appelé tableau des réussites. Vous pouvez indiquer chaque tâche réussie par l’enfant d’une couleur spécifique et faire un point en fin de semaine pour visualiser ensemble toutes les réussites de votre chérubin.

Rappelez-vous du secret n°3, ne proposez que des tâches en accord avec son âge et ses capacités, de façon à ne pas le mettre en échec. Sur une semaine ne proposez qu’une seule tâche plus compliquée. Une fois celle-ci réussie, vous pouvez complexifier les autres tâches de la semaine.

Cette réussite lente et contrôlée, amène l’enfant à être fier de lui et l'entraîne dans un cercle vertueux de bien-être et de confiance en soi.

autonomiser son enfant

6/ Secret n °6 : rendre les choses ludiques

La motivation n’est pas tous les jours au rendez-vous n’est ce pas ? Alors pour qu’elle le soit dans la famille et surtout chez nos plus petits, il est primordial de rendre l’autonomisation et donc les tâches à réaliser plus ludiques. Comment me direz-vous ?

Je vous propose encore une fois plusieurs astuces pour y arriver. Vous pouvez créer plusieurs supports :

  • un tableau des tâches à réaliser pour chacun, que l’on affiche dans la cuisine ou dans le couloir, afin de montrer aux enfants que tout le monde participe,
  • une roue de routines : Dessiner les différentes étapes du coucher (brossage de dents, mise en pyjama, lecture de l’histoire, câlin du soir...). Votre enfant peut ainsi visualiser ce qu’il a à faire et se créer des routines. Cette roue s’adapte à tous les domaines de la vie quotidienne : les repas, le sommeil, le lever...
  • un tableau à 2 colonnes avec des étiquettes à scratcher. Une fois l’action réalisée, l’enfant déplace l’étiquette dans la colonne “fait”. Votre chérubin sera motivé par l’action de déplacer son étiquette dans la colonne des réussites et l’action se fera dans la joie et la bonne humeur.

Pour chaque acte de sa vie, l’enfant agit par mimétisme. C'est-à-dire qu’il va recopier vos faits et gestes. Ajoutez à cela de super tableaux ludiques. L’autonomie de votre enfant se déroulera ainsi sans encombre !

Autonomiser son enfant est une étape primordiale.

Toute l'éducation de nos enfants passe par l’autonomisation. Celle-ci s'acquiert petit à petit. Nos enfants avancent chacun à leur rythme et en fonction de leurs préférences.

Les laisser avancer selon leur envie, à leur rythme et de façon ludique sont les clés de la réussite. C’est pourquoi je vous ai développé dans cet article les 6 secrets pour autonomiser votre enfant.

Ajouter un commentaire

1 commentaires

July - 24/11/2023 12:51:19


Super ton article. Il faudrait que j'écoute tes conseils surtout ce que je ne fais pas ? mes enfants te remercient.