Lorsqu’elle est tombée enceinte en 2017, Anne-Laure Clerc, habitante de Souplicourt, a eu un déclic : « Je cherchais des vêtements pour mon petit garçon et, à part du vert foncé, du rouge brique, du bleu marine et du marron foncé, je ne trouvais rien. Je me suis dit qu’il aurait bien le temps de mettre des couleurs foncées et tristes plus tard ! Et du coup, je suis restée sur ma faim. » L’idée lui est alors venue de créer elle-même ce qu’elle aurait voulu trouver en boutique.

« Je n’avais jamais fait de couture. C’est ma belle-mère qui m’a prêté sa machine pour que je m’y mette ! »

Après quelques recherches et beaucoup de visionnage de tutos vidéos sur Internet, la jeune femme se lance. « Je n’avais jamais fait de couture. C’est ma belle-mère qui m’a prêté sa machine pour que je m’y mette », se souvient-elle. Elle commence par coudre un coussin pour la chambre de son bébé, puis des panières assorties, un matelas à langer, une gigoteuse… Et, en un clin d’œil, elle avait décoré la chambre entière.

En juin dernier, elle décide d’arrêter son poste de commerciale dans la restauration pour se consacrer totalement à sa passion, dont elle veut faire son métier. Elle transforme la chambre d’amis de sa maison de Souplicourt en atelier, investit dans du matériel et c’est parti ! Armée d’une machine à coudre professionnelle, d’une surjeteuse et d’une machine à broder, la voici lancée dans la grande aventure de autoentrepreneuriat.

Ses créations sont restées orientées vers les bébés, mais pensées avant tout pour être pratiques pour les parents. « Je crée mes propres patrons pour élaborer des produits faciles à utiliser et à entretenir. Par exemple, j’ai créé une petite pochette où l’on peut mettre tout le nécessaire pour changer un bébé sans être encombré avec un gros sac à langer. » Le pratique avant tout donc, mais sans délaisser l’esthétique pour autant. « Je suis restée sur cette idée de répondre aux parents qui avaient envie de créer un univers unique et personnalisé à leur enfant. J’utilise donc essentiellement des tissus aux jolis motifs animaliers pour sortir du cliché rose pour les filles et bleu pour les garçons. »

Le tout sans négliger non plus les questions d’éthique : Anne-Laure Clerc achète des tissus labellisés Oeko-tex, autrement dit sans substances nocives, achetés auprès d’un fournisseur européen. Et imagine ses créations de manière à ce qu’elle évolue au maximum pour suivre l’enfant dans sa croissance ou qu’elles aient une double utilisation, ce qui évite la surconsommation.

Ne manquait plus qu’un nom à son entreprise. Après pas mal de réflexion, son choix s’est porté sur BCBG Baby Craft Baby Good. « En quelques mots, on comprend que c’est du fait main et surtout qu’il y a vraiment une notion de qualité. » Car s’il y a bien un détail auquel elle accorde de l’importance, c’est le rendu final de chacun de ses articles. Cette perfectionniste dans l’âme n’hésite pas à défaire plusieurs fois une couture si elle estime qu’elle n’est pas assez droite. « Pour la fille d’un chef de cuisine et d’une gouvernante, rien d’étonnant après tout ! », s’amuse-t-elle.

Contact : bcbgbabycraftbabygood.fr/ ou sur Facebook : BCBG BabyCraft, BabyGood

Un stand au marché de Noël d’Amiens

Si elle vend essentiellement sur Internet, Anne-Laure Clerc vend aussi ses créations faites main sur des marchés. Les prochains rendez-vous sont d’ailleurs déjà fixés. « L’été dernier, j’ai participé au Marché éphémère des créateurs à Amiens et j’ai été choisie pour revenir cet hiver, sur le marché de Noël. » La jeune créatrice est d’autant plus fière qu’elle fera partie d’un marché dans le marché, consacré aux créateurs locaux. Quelque 27 stands qui seront installés près de l’hôtel de ville. Elle y sera présente le 27 novembre et les 11 et 18 décembre. Entre deux, les 4 et 5 décembre, elle présentera ses objets au marché de Noël de Poix-de-Picardie, prévu dans la salle des fêtes.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Internet|Noël|Bébé|Entreprises|Poix-de-Picardie (Somme)|souplicourt
Produit ajouté à votre liste d'envie